top of page

Histoire d'une mission... et d'une réflexion


Être en mode révision pour la création d’une formation c’est comme revivre des moments, des expériences et des émotions qui ont été mis sur notre chemin alors qu’à ce moment là , on se demandait tellement pourquoi nous les vivions.


LE destin! Quelle affaire!

Qu’on le veuille ou non, ou qu’on y croit ou pas, il y a quelque chose d’assez mystérieux dans tout ça. Vous ne trouvez pas ?


Je sais qu’il arrive certaines choses, comme ça de la vie, qui nous amènent à nous dire « La vie, c’est de la grosse merde ». Mais sincèrement , mise à part la santé (la nôtre et celle de ceux que nous aimons et encore la, je vous raconterai un jour mon histoire que je suis une miraculée) et l’incontrôlable comme la mort, y a t-il vraiment quelque chose qui n’arrive pas comme une leçon, comme un avertissement ou parce que ça devait être là, à ce moment précis ?


Moi je crois que rien n’arrive pour rien. Vraiment.


Alors aujourd’hui, je me réjouis de mes moments plus « difficiles ». De ces moments où tout foutre en l’air était une solution rapide, mais que je n’ai pas fait parce que ma petite voix intuitive était plus forte que mes émotions du moment. Sans ce vécu, je ne serais pas là, ou je suis. Et oui, il y en a des plus durs que d’autres et qui laissent des brèches voire même, des scarifications ineffaçables, mais nous avons deux choix; leurs faire prendre de l’expansion ou de la régression. De toute façon, elles avaient une place sur notre chemin et elles sont passées, qu’on le veuille ou non.


N’oublions pas :


« Ce sur quoi


tu porte de l’attention, prends de l’expansion ».


Vous savez (je vous confie un secret ) , un jour (il y a longtemps) je suis allée voir une tireuse de cartes. Bon! Bon! Bon! Eh non, je n’y crois pas, comme bien d’autres personnes qui ont la curiosité plus tenace que le rationnel … J’y suis donc allée et je n’ai retenue qu’une seule chose. En fait, je n’ai voulu en retenir qu’une seule et la voici.


Imaginez-vous donc, qu’elle m’a dit…


« Tu travailles auprès des enfants et n’y pense même pas, tu ne pourras jamais arrêter. Tu finiras le jour où tu auras accompli ta mission auprès d’eux ».


Je vous jure que depuis ce temps, il n’y a pas une journée où je n’y pense pas. J’ignore scientifiquement, spirituellement ou rationnellement jusque où nous pouvons nous accrocher à cela, mais je me sens juste bien d’y penser. Pourquoi pas !?!


Maintenant, qu’elle est cette mission !?! Je mentirais de dire que je ne m’en doute pas, mais je refuse de croire qu’elle est finie, car pour moi, je ne veux jamais que ça se termine.

Alors ces formations qui font maintenant partie de mes objectifs sont assurément là pour une bonne raison. Qui sait, peut-être ma mission

17 vues0 commentaire
bottom of page